Maville.com  par  Ouest-France
Info

Donald Trump et Kim Jong-un. Ce que l’on sait du texte commun qu’ils ont signé

...
photo donald trump et kim jong-un ce mardi 12 juin lors de leur sommet sur l'île de sentosa, près de singapour. l'entente semble pour le moins cordiale. © saul loeb / afp

Donald Trump et Kim Jong-un ce mardi 12 juin lors de leur sommet sur l'île de Sentosa, près de Singapour. L'entente semble pour le moins cordiale.© SAUL LOEB / AFP

Le président américain et le leader nord-coréen se sont rencontrés près de cinq heures, ce mardi 12 juin sur l’île de Sentosa, près de Singapour. Poignée de main, sourires, compliments : leur sommet, historique, a été placé sous le signe de l’entente cordiale. À tel point que les deux chefs d’État ont même signé un texte commun. Un peu vague ? Un peu flou sur le calendrier ? C’est vrai. Mais tout de même plus réjouissant que les insultes et les menaces qui avaient cours voici quelques mois.

Veni, vidi, vici. Ils sont venus, ils se sont vus, ils ont vaincu - au moins leurs rancœurs. Ajoutons : ils se sont plu. Poignée de main, larges sourires, superlatifs, compliments fleuris… Ce mardi 12 juin, l’île de Sentosa, dont le nom signifie « Paix et tranquillité », méritait bien son nom. Donald Trump et Kim Jong-un, deux des plus imprévisibles dirigeants de la planète, qui ont longtemps cultivé l’invective et la menace, y faisaient assaut d’amabilités et de visions communes.

« Ravi de vous rencontrer M. le président », a déclaré le dirigeant nord-coréen. « Nous allons avoir une relation formidable », a rétorqué le président américain.

À l’issue de leur rencontre, Kim Jong-un a d’ailleurs salué une « rencontre historique » : « On a tourné la page du passé ». Cette rencontre a permis de faire « beaucoup de progrès », a confirmé Donald Trump. « C’était vraiment une rencontre fantastique », qui s’est déroulée « mieux que quiconque aurait pu imaginer ».

À tel point que Donald a invité Kim à la Maison blanche. Et que les deux chefs d’État ont signé un texte commun.

Tout va donc pour le mieux dans le meilleur des mondes ? Presque. Car si les deux hommes se sont vus pendant près de cinq heures - d’abord lors d’un tête-à-tête d’une cinquantaine de minutes, suivi d’une réunion de travail, puis d’un déjeuner -, ils n’ont finalement signé qu’un document de travail certes prometteur, mais plutôt vague, à l'image de son préambule : permettre « l’édification d’un régime de paix solide et durable sur la péninsule coréenne ».

Un texte qualifié de « global » par le locataire de la Maison Blanche et d'« historique » par le leader nord-coréen, c’est vrai. Mais qui reste flou sur le calendrier. Et assez imprécis sur les termes exacts. Voyons ce que disent les deux chefs d’État dans ce texte qui entend démontrer « un échange d’opinions complet, approfondi et sincère ».

Que dit Trump dans ce document ?

Le président américain affirme que les États-Unis s’engagent dans cet accord à des « garanties de sécurité » pour la Corée du Nord. Et demandent qu’en contrepartie, la dénucléarisation de la péninsule coréenne commence « très rapidement ».

Ce plan doit être mis en œuvre « dans sa totalité », indique le texte.

Donald Trump indique par ailleurs qu’il va mettre fin aux exercices militaires conjoints avec la Corée du Sud. Mais précise que les sanctions vis-à-vis de Pyongyang restaient effectives pour le moment.

Que dit Kim Jong-un dans ce document ?

Le leader coréen s’engage certes derrière le principe d’une « dénucléarisation complète de la péninsule coréenne ». Mais le document ne mentionne pas l’exigence américaine de « dénucléarisation complète, vérifiable et irréversible » - formule qui signifie l’abandon des armes et l’acceptation d’inspections.

« Kim Jong-un réaffirme son engagement ferme et inébranlable en faveur d’une dénucléarisation complète de la péninsule coréenne », est-il écrit dans ce texte. Il s’engage par ailleurs à détruire un site de tests de missiles.

S’il va dans le bon sens, le document commun signé ce mardi comporte donc encore des zones d’ombre, sans doute nécessaires à ce premier pas – et au second qui devrait survenir dans les mois qui viennent, Donald Trump ayant invité Kim Jong-un à la Maison blanche.

L’idée, encore une fois, était certainement de montrer que l’un et l’autre pouvait être « raisonnables », dignes de confiance et aptes à mener les affaires du monde.

Que disent les experts sur ce texte ?

Nombre d’observateurs restent sceptiques sur les effets de ce texte. Nombre de points d’interrogation pèsent en effet sur les résultats réels de ce sommet.

Pour Antoine Bondaz, chercheur à la Fondation pour la Recherche Stratégique, « on n’a pas encore un accord technique et concret de dénucléarisation. »

« La dénucléarisation de la péninsule coréenne est un processus qui prendra des années », estime Kelsey Davenport, de l’Arms Control Association. « Le vrai test sera l’adoption ou non par la Corée du Nord de mesures concrètes pour réduire la menace que représentent ses armes nucléaires. »

Selon Vipin Narang, professeur au Massachusetts Institute of Technology, « la Corée du Nord n’a rien promis de plus qu’au cours des 25 dernières années ».

« À ce stade, il n’y a aucune raison de penser que ce sommet débouche sur quelque chose de plus concret que cela sur le front du désarmement ».

Même son de cloche en France. Le document signé par Donald Trump et Kim Jong-un est certes « un pas significatif », a salué la ministre française des Affaires européennes. Mais Nathalie Loiseau doute « que tout ait été atteint en quelques heures » lors de cette rencontre.

Le verbatim de l’accord

« Le président Trump et le président Kim Jong-un ont eu un échange d’opinions complet, approfondi et sincère sur les questions relatives à l’établissement de nouvelles relations entre les États-Unis et la RPDC (République populaire démocratique de Corée) et l’édification d’un régime de paix solide et durable sur la péninsule coréenne.

Le président Trump s’est engagé à fournir des garanties de sécurité à la RPDC et le président Kim Jong-un a réaffirmé son engagement ferme et inébranlable envers la dénucléarisation complète de la péninsule coréenne.

Convaincus que l’établissement de nouvelles relations États-Unis/RPDC contribuera à la paix et à la prospérité de la péninsule coréenne et du monde, et reconnaissant que l’établissement d’une confiance mutuelle peut promouvoir la dénucléarisation de la péninsule coréenne, le président Trump et le président Kim Jong-un déclarent :

1. Les États-Unis et la RPDC s’engagent à établir de nouvelles relations entre les États-Unis et la RPDC conformément au souhait de paix et de prospérité des peuples des deux pays.

2. Les États-Unis et la RPDC uniront leurs efforts pour construire un régime de paix durable et stable sur la péninsule coréenne.

3. Réaffirmant la déclaration de Panmunjom du 27 avril 2018 (publiée lors d’un sommet intercoréen NDLR), la RPDC s’engage à travailler vers la dénucléarisation complète de la péninsule coréenne.

4. Les États-Unis et la RPRC s’engagent à retrouver les dépouilles des prisonniers de guerre et portés disparus au combat, y compris le rapatriement immédiat de ceux qui sont déjà identifiés.

Reconnaissant que le sommet États-Unis/RPDC, le premier de l’histoire, est un événement de grande importance, qui fait date en ce qu’il tourne la page de décennies de tensions et d’hostilités entre les deux pays et augure d’un avenir nouveau, le président Trump et le président Kim Jong-un s’engagent à mettre en œuvre les provisions de cette déclaration conjointe de manière exhaustive.

Les États-Unis et la RPDC s’engagent à tenir dès que possible des négociations de suivi, menées par le secrétaire d’État Mike Pompeo et un homologue de haut niveau de la RPDC, pour mettre en œuvre les résultats du sommet États-Unis/RPDC.

Le président Donald Trump et le président Kim Jong-un se sont engagés à coopérer pour le développement de nouvelles relations entre les États-Unis et la RPDC et la promotion de la paix, de la prospérité et de la sécurité de la péninsule coréenne et du monde ».

 
Hervé HILLARD.   Ouest-France  

Donnez votre info

  • merci d'indiquer un nom de film
    merci d'indiquer un titre'
    • Choisir un resto :
    merci d'indiquer un nom de restaurant

    merci de saisir l'adresse du restaurant
    merci de saisir la ville du restaurant

    • Choisir un bar :
    merci d'indiquer un nom de bar

    merci de saisir l'adresse du bar
    merci de saisir la ville du bar

    merci d'indiquer un titre à votre avis
  •  
  • merci d'indiquer un contenu à votre avis
    merci de saisir une note
    L'accueil / la qualité du service
    merci d'indiquer une note pour l'accueil

    L'ambiance / le décor

    merci d'indiquer une note pour l'ambiance

    Le rapport qualité / prix

    merci d'indiquer une note pour le prix
Retour en haut