Maville.com  par  Ouest-France
Info

Covid-19. Après les annonces d’Emmanuel Macron, voici les points qui restent à éclaircir

...
photo emmanuel macron à l’élysée, le 30 mars.  ©  ian langsdon/epa/maxppp

Emmanuel Macron à l’Élysée, le 30 mars. © IAN LANGSDON/EPA/MAXPPP

Le président de la République a annoncé mercredi 31 mars une batterie de mesures destinées à lutter contre la troisième vague de Covid-19 en France. Mais la situation reste encore floue à plusieurs niveaux, notamment sur la question des assistantes maternelles et la vaccination des enseignants.

Face à la progression de l’épidémie de Covid-19 en France, Emmanuel Macron a annoncé mercredi 31 mars de nouvelles restrictions sanitaires, dont l’extension du confinement à tout le territoire métropolitain ainsi que la fermeture des crèches, écoles, collèges et lycées pendant trois à quatre semaines.

Néanmoins, le flou entoure la situation de certains métiers, dont les assistantes maternelles, ainsi que la vaccination de plusieurs catégories professionnelles.

Suivez notre direct du vendredi 2 avril sur l’épidémie de coronavirus

La situation des assistantes maternelles à éclaircir

Cacophonie autour de la situation des assistantes jeudi soir. Après avoir annoncé que les enfants ne pourront pas être gardés par les assistantes maternelles, afin d’être « en cohérence avec les crèches » fermées pendant les trois prochaines semaines, Matignon a fait volte-face pour indiquer que cette question sera tranchée définitivement ce vendredi 2 avril.

Si cette option est toujours bien envisagée, elle n’est cependant pas tout à fait actée. Parmi les modalités, des questions restent en suspens, comme celle des enfants de « publics prioritaires », tels que les soignants. En France, environ 280 000 assistantes maternelles accueillent entre un et quatre enfants.

La vaccination des enseignants et policiers à déterminer

Lors de sa prise de parole mercredi soir, Emmanuel Macron a évoqué la situation de professions exposées, mais sans donner de calendrier pour leur vaccination contre le coronavirus ou de modalités précises.

« Une stratégie spécifique sera prévue pour toutes les professions les plus exposées, en particulier nos enseignants, mais aussi nos forces de l’ordre et plusieurs autres », a indiqué le président de la République.

Jeudi, le ministre de la Santé Olivier Véran n’a pas donné plus d’indications, soulignant que les enseignants pourront recevoir une injection une fois que les plus de 60 ans seront vaccinés. Le tour de cette catégorie d’âge débutera le 16 avril.

Idem pour les forces de l’ordre. Le 24 mars, le ministre de l’intérieur avait indiqué que les forces de l’ordre pourraient, elles aussi, être vaccinées dès le mois d’avril. Elles font partie des professions « particulièrement exposées », avait avancé Gérald Darmanin. Mais pour l’heure, aucun calendrier précis n’a été défini.

 
Valentin DAVODEAU.    Ouest-France  

  • merci d'indiquer un nom de film
    merci d'indiquer un titre'
    • Choisir un resto :
    merci d'indiquer un nom de restaurant

    merci de saisir l'adresse du restaurant
    merci de saisir la ville du restaurant

    • Choisir un bar :
    merci d'indiquer un nom de bar

    merci de saisir l'adresse du bar
    merci de saisir la ville du bar

    merci d'indiquer un titre à votre avis
  •  
  • merci d'indiquer un contenu à votre avis
    merci de saisir une note
    L'accueil / la qualité du service
    merci d'indiquer une note pour l'accueil

    L'ambiance / le décor

    merci d'indiquer une note pour l'ambiance

    Le rapport qualité / prix

    merci d'indiquer une note pour le prix
Retour en haut